News

Ça y est, il signe son come back !!! Après avoir été plongé dans l’oubli pendant des années, Myspace a enfin fait son grand retour sur la scène des réseaux sociaux. Souvenez-vous de ses heures de gloire (230 182 000 utilisateurs atteints en avril 2008), puis sa chute aussi grande que son succès, la toute nouvelle version de Myspace est de nouveau accessible à tous. Nouveau logo, nouvelle interface, nouvelle navigation, nouveau positionnement (« Welcome To The Neighborhood »), nouvelle communication (avec des hispters très prisés et « so trendy »)… Bref, plus qu’une refonte graphique, c’est bien avec son nouvel esprit qu’il faut le redécouvrir !

L’intérêt ici n’est pas de lister tous les nouveaux éléments qui font ce qu’est Myspace aujourd’hui, ni de se rappeler, à juste titre d’ailleurs, que tout ce que touche Justin Timberlake se transforme en or, mais bien de se poser la question suivante : « Un réseau social, un de plus… Pour qui ? Pour quoi faire ? »

En effet, lorsque l’on évoque la question, beaucoup de personnes ne pensent qu’à un seul d’entre eux ; le plus emblématique de tous, le plus critiqué, mais aussi le plus apprécié : Facebook.

Posons-nous également une autre question : « Pourquoi un réseau social de plus ? » Simplement pour réseauter, simplement pour jouer à Big Brother ou simplement pour se créer un paraître pour se sentir exister… autant de « simplement » qui pourraient être autant de réponses. Le plus intéressant dans la multiplication de l’utilisation des réseaux sociaux est bien la découverte et son propre enrichissement personnel. Chaque plateforme a sa propre raison d’être, son approche et son interprétation de l’information.

Alors oui, Myspace peut-être perçu comme un énième réseau social sans réel but. Et pourtant, si Facebook est une sorte de « généraliste » de cette vie sociale digitale, la toile regorge de plateformes intéressantes. Twitter, si tenté que l’on ait le discernement nécessaire dans le traitement de l’information partagée en 140 caractères, permet de se connecter à un réseau de partage d’informations plus professionnel. Pinterest, un réseau plus axé sur la création, permet de partager ses centres d’intérêts. LinkedIn rend votre CV digital, et plus encore. Il l’expose au monde professionnel et permet le partage d’avis de spécialistes. Instagram, le premier réseau social de photos, permet de partager ses clichés grâce à des filtres artistiques. Enfin, Youtube et ses millions d’heures de vidéos en tout genre. Myspace tente, quant à lui, de rendre la musique sociale et encourage la créativité individuelle. Et oui, il existe toujours une petite place pour les petits « nouveaux ».

Le plus intéressant dans tout cela est que chaque individu connecté trouve son bonheur dans une ou plusieurs de ces plateformes digitales. Cependant, la vraie force réside dans le fait de les utiliser de concert et de tirer le meilleur de chacune d’entre elle. Dès lors, notre quotidien n’a alors plus le même son !


Laisser un commentaire