Internet a ses limites que les adolescents n’ont pas Film / Outdoor / Print

Havas Worldwide Genève lance la nouvelle campagne de sensibilisation sur les dangers d’Internet pour Action Innocence. L’association met en garde les internautes, et particulièrement les adolescents, sur les répercussions parfois incontrôlables du partage d’images et de commentaires à tout-va.

Partenaires de longue date, Action Innocence et Havas Worldwide Genève posent pour cette campagne une question simple : Que serait votre vie, si tout le monde savait tout de vous ?
En détournant le fameux principe de « tag » (identification de photo) dans la vraie vie, l’outil est retourné contre ses propres utilisateurs.
Derrière la caméra de Mathieu Bergeron (Edith Films) et l’objectif de Vincent Calmel, des adolescents dans des situations plus qu’embarrassantes sont vus par les mauvaises personnes. Le film de la campagne témoigne que ce qui n’aurait du être qu’une mauvaise soirée peut tourner au cauchemar dans la vie de tous les jours. Une simple photo peut avoir des conséquences beaucoup plus graves que ce que l’on peut imaginer.

Les réseaux sociaux ont tout intérêt à ce que les utilisateurs soient généreux en détails plus ou moins pertinents sur leur vie privée. Seul l’utilisateur peut faire attention à ce qui circule sur lui ou à ce qu’il fait circuler sur les autres sur la toile.
Car ça n’est plus Big Brother qui vous observe, mais votre voisin, votre famille, vos patrons, vos profs, vos amis, votre petit(e) ami(e)…



Laisser un commentaire