L’hypocrisie: discipline méconnue aux JO News

Aux JO, il y a une discipline qui ne rapporte aucune médaille à sa délégation mais qui revêt des enjeux économiques colossaux. Il s’agit du sponsoring. Pourtant, on peut s’interroger sur la crédibilité de certaines marques présentes à cet événement propice à la diffusion des valeurs du sport dans le monde entier. C’est le cas de Coca-Cola ou McDonald’s qui ont tout deux investi dans les jeux.

McDonald’s profite de ces jeux en se positionnant comme le champion du bien-être en proposant des plats sains avec des produits frais et locaux dans ses 4 restaurants olympiques. Coca-Cola, présent aux JO depuis 1928, se positionne en 2012 sur un mode de vie sain.

Lorsqu’on observe ces marques communiquer sur le bien-être, on ne peut s’empêcher de se dire que nous sommes dans l’hypocrisie la plus totale. Depuis quand les hamburgers, sodas et frites sont réputés pour être bon à la santé ? Depuis quand le Coca-Cola est-il une boisson saine ? On devrait interroger les sportifs pour leur demander s’ils consomment beaucoup de Coca pendant leur préparation aux JO.

Le problème de crédibilité et d’éthique du sponsoring ou du mécénat existe depuis toujours. Rappelez-vous que c’est l’entreprise chimique et pharmaceutique Rhône Poulenc qui sponsorisait l’émission Ushuaia de Nicolas Hulot. Bonne conscience, quand tu nous tiens !

Il ne s’agit pas de remettre en question les différents partenariats entre marques et athlètes ou marques et événements qui sont évidemment nécessaires et conviennent aux deux parties, mais plutôt de s’interroger sur la pertinence et la cohérence de leur positionnement. Adopter le positionnement du bien-être, notamment alimentaire pour McDonald’s, n’est il pas une erreur stratégique pouvant nuire à la crédibilité de la marque ? N’y avait-il pas un positionnement plus cohérent à adopter ? La marque au grand M ne manque pas d’armes pour toucher son public. L’exemple de Procter & Gamble est à suivre. La marque a su exploiter un positionnement crédible et surtout cohérent avec l’événement.

Qui dit duperie dit risque de mettre en cause la crédibilité du positionnement de la marque.


Laisser un commentaire